Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 15:35

bad-toys-2.jpgUn braquage vient d'être fait à la central bank. Les cambrioleurs prennent la fuite sur Rodeo Drive. Heureusement, l'équipe de choc Fischer et Tommy est à leur poursuite.

Voilà un cas. Au lieu de chroniquer un court-métrage adapté d'une bande dessinée, je vais vous parler d'un court-métrage dont la bande dessinée (bien visible pourtant), n'existe pas ! Alors, pourquoi en parler ? Les quelques vignettes montrent un genre de bande dessinée, donc, ça rentre dans le sujet. La deuxième raison est simple : ce court-métrage est génial !
Réalisé par Nicolas Douste et Daniel Brunet, Bad Toys 2 nous met en présence d'une course-poursuite se déroulant sur deux niveaux. En premier l'univers fictionnel où les deux policiers doivent attraper des cambrioleurs. Ils devront faire face à des péripéties comme des legos, des schtroumpfs, etc. L'autre niveau montre que l'action se déroule dans une chambre d'enfant. Cette mise en place particulière nous rappelle évidemment les heures où enfants, nous inventions des mondes avec des évènements incroyables. Le duo de réalisateur met en scène ce fantasme, avec un bonus de taille. C'est filmé comme chez Michael Bay. Pour ceux qui ignorent qui est ce réalisateur et producteur, allez visionner Bad Boys (1 et 2), Transformers (1 à 3) ou Armageddon. Le cinéma de ce monsieur est fait d'explosions, de scénarios ahurissants et d'un montage frisant l'épilepsie. Ce n'est pas du cinéma d'auteur, mais du cinéma de divertissement.
Pour revenir à Bad Toys 2, Nicolas Douste et Daniel Brunet l'ont monté comme un film de Michael Bay. Le montage est rapide, les prises de vues d'un même véhicule sont multiples et c'est véritable feu d'artifice pour les explosions. Pour mettre en scène toutes ces voitures, ils ont utilisé plusieurs techniques d'animations. Le résultat est fantastique. On se croit revenu en enfance ! Les voix sont assurées par Thierry Ragueneau, Richard Darbois et Philippe Peythieu. Si les noms ne vous disent rien, écoutez-les, vous allez reconnaître des voix célèbres. Quant à l'univers de la bande dessinée, le duo de personnages fait penser à Soda, 421, Sammy, Léo Loden, voire Tony Corso. Des références qui sont loin d'être mauvaises.

Sur un tempo d'enfer, Bad Toys 2 revisite notre enfance. Nostalgie, amusement et rires s'entrechoquent, pendant qu'on se pose la question : "Mais où-ai entendu cette voix". Nous vous recommandons de visionner jusqu'à la fin ce court-métrage (qui a 20 prix à son actif). Un humour et un sens du spectacle totalement assumé !

 

BAD TOYS II from BAD TOYS II on Vimeo.

BAD TOYS 2
REALISATEURS : NICOLAS DOUSTE-DANIEL BRUNET

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Films
commenter cet article

commentaires