Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 08:28

block-109.jpgDécembre 1947. L'opération Extraction commence. Un petit groupe d'hommes atterrit sur ce qu'il reste de Manhattan. Différents les uns des autres, ils n'ont pas le goût de l'entraide. Seul l'objectif compte: récupérer des documents classés top-secrets. Peu importe le virus bombardé il y a quelques mois, peu importe le reste, il faut continuer, et survivre.

Uchronie : "Principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé". l'univers de Block 109 part d'une uchronie: l'assassinat d'Hitler en mars 1941. En partant de ce point, les auteurs eXplorent un même univers à travers des histoires indépendantes. Après le continent africain et l'URSS, voici les Etats-Unis. Vincent Brugeas maîtrise trois choses: sa mémoire, l'écriture, et le bluff. New York 1947 est le quatrième tome de Block 109, le lecteur ne va pas encore se laisser embarquer... Si! Avec un talent indéniable, l'histoire se déroule sans que nous voyons tous les tenants, ni les aboutissants. Par couche, il propose des références qui parlent au lecteur. Les personnages ne sont que des marionnettes entre les doigts du scénariste. Les narrateurs que sont le professeur et le spécialiste se succèdent alternativement. Leurs manières de vivre l'évènement est totalement différente. Une vision de l'humanité effrayante pour l'un et l'autre. C'est tout l'ensemble qui effraie. Cette Histoire qui n'existe  pas montre l'humain sous sa plus vile forme. Tout est bon pour survivre, et remplir la mission.
Ronan Toulhoat emboîte le pas sur celui de son confrère. Ne vous fiez pas à son trait. Vous croyez qu'il va faire référence à un film parce qu'un moNument est dessiné, que déjà, il vous embarque autre part. New York n'est plus, et comme dit Spitzel :"Le coin a connu pas mal de changements". Ronan nous guide dans un amas de ruines, où il est très facile de perdre ses repères. Une impression d'être oppressé puisque les protagonistes seront toujours entourés de ruines, et vus du dessus. La claustrophobie du lecteur n'est pas loin. Ajoutez à cela un trait vif. On ne cherche pas la perfection mais l'efficacité dans la narration. Tout va dans ce sens. Cadrage, rythme de lecture, il n'y a pas de place pour se reposer. Celà n'empêche pas d'avoir de sublimes images comme cette arrivée sur New-York, où l'intérieur de la banque.

Même si l'univers de Block 109 présente une dystopie (Le pire des mondes possible), il serait dommage de passer à côté. Une série dans un même univers avec des histoires indépendantes, c'est assez rare pour le signaler. Le duo nous "promène" avec des personnages forts, une ambiance particulière et renouvelée à chaque tome. Apparemment, ils seraient en train de travailler la suite. Les lecteurs sont déjà impatients...

 

BLOCK 109

NEW YORK 1947

AUTEUR : VINCENT BRUGEAS

DESSINATEUR : RONAN TOULHOAT

EDITION : AKILEOS

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires

Yaneck Chareyre 03/08/2011 23:00



Oui, toujours excellent, je ne regrette pas ma lecture, comme à chaque fois. Brugeas développe de manière formidable son univers, et j'ai encore envie qu'il continue longtemps.