Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 15:55

brest-japan-festvalC'est ce Samedi que la dernière (et grande) journée du Brest Japan Festival se déroulait. Pour ceux qui ne connaissent pas la mpt de l'Harteloire, sachez que ce batîment abrite de nombreuses salles. Elles permettent d'accueillir les différents ateliers hebdomadaires. Toute la journée, ces salles se sont remplies et vidées, fourmillant des mille activitées proposées par la mjc de l'Harteloire et ses partenaires. De la démonstration d'arts martiaux à celle du jeu de Go, du rétrogaming au tournoi de Just Dance, de l'origami en passant par l'apprentissage du japonais, il y en avait pour tous les goûts.2
Pour vous rafraîchir, un stand vous attendait au rez de chaussée, proposant aussi des spécialités bretonnes et japonaises. Pour ceux qui voulaient un moment de calme, les bibliothèques de Brest proposaient un espace lecture avec plus de 150 mangas à disposition. Quant à l'auteur Jérôme Hamon, il fut présent à côté de l'exposition Yokozuna. Celui-ci répondra à une interview publique avant de dédicacer les livres.
3.jpgLe moment tant attendu par de nombreuses personnes est arrivé : le cosplay. Dans la grande salle, le public s'est accumulé au point qu'on se demandait si la salle avait rapetissé. Un elfe en tenue de cérémonie est monté sur scène pour souhaiter la bienvenue au public. Pour les faire patienter (et que les participants au concours stressent), un quizz de générique a été organisé. Des plus récentes séries (Shingeki no Kyojin/L'attaque des Titans) aux plus anciennes (Waga Seishun no Arcadia - Mugen Kido SSX/Albator 84), le public a écouté, crié, vociféré sa connaissance des séries proposées. Côté concours cosplay, trois jurys ont noté la prestation des participants. Du plus "simple" au plus élaboré, d'une simple présence scénique à celle d'une chorégraphie avec voix, le public a acclamé ces personnes qui montaient sur scène. Pendant que le jury4 délibérait, la seconde partie du cosplay (partie libre) défilait sur scène. De la lolita à l'agent Smith (avec une chorégraphie de ralenti), en passant par les Télétubbies, le choix était vaste, car malgré que le festival mette le Japon au firmament, le cosplay permet d'interpréter le personnage, voire la personne que l'on souhaite.
Si le festival a fermé ses portes, il reste les expositions (jusqu'au 25 octobre) à la mjc de l'Harteloire, ainsi qu'à la médiathèque Neptune.Vu le succès remporté, le rendez-vous est déjà pris l'année prochaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Evènements
commenter cet article

commentaires