Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 15:45

chihayafuruArata est un jeune garçon, élève de sixième, qui vient d'arriver à Tokyo. A l'école, les élèves le mettent à part jusqu'au jour où Chihaya prend sa défense. Les deux enfants sympathisent et Arata propose de jouer au karuta. Pour la jeune fille, ce n'est qu'un jeu, mais elle va vite découvrir qu'Arata est un expert. Une découverte qui va changer sa vie...

Les japonais sont très forts pour passionner les foules sur une pratique ou un loisir méconnu. Ici, le karuta. Un petit rappel de ce jeu ne sera pas de trop :
Deux joueurs se faisant face mélangent les cent cartes du "Hyakunin Isshu" (compilation de cent poèmes classiques japonais) face cachée. Ils prennent 25 cartes chacun et les disposent de leur côté, sur trois rangées. Chaque carte contient la deuxième partie d'un poème, la première partie sera lue. Le premier joueur qui reconnaît, à la lecture, un poème, doit attraper et jeter la carte correspondante.
L'histoire présente se concentre sur un trio pour le moins hétéroclite : une jeune fille qui ne retient que quelques poèmes, un garçon qui ne cherche qu'à être le meilleur partout et un autre qui est un expert au karuta. Malgré leurs différences, ils vont unir leurs forces pour gagner les tournois. A la différence de la production actuelle, nos trois héros sont en sixième. Pas d'héroïne dénudée, pas de poitrine avantageuse ou de vêtements ajustés, mais des futurs adolescents, dont la puberté n'a pas pris connaissance.
Alors qu'Hikaru No Go nous fascinait avec sa thématique fantastique/ludique, Chihayafuru ne s'intéresse qu'au côté ludique (quoique...). D'étonnant, le livre se révèlera passionnant ! Les personnages sont bien caractérisés (celui du docteur est génial). Evidemment, on s'attardera sur celui de Chihaya, la (future) joueuse de karuta. Quant aux matchs, ils sont surprenants. Le lecteur lira avec impatience la première partie des poèmes pour voir qui va réagir (et comment). Si les premières images montrent un trait doux, gentil, il change complètement quand il est question du jeu. Cadre, mouvement, surimpression... toutes les techniques graphiques qui peuvent donner une idée de vitesse et de suspense sont utilisées.

Ce mélange shonen/shojo (respectivement manga pour garçon, manga pour fille) est une réussite. Un premier tome qui détonne. Actuellement en 20 volumes, les douze premiers tomes se sont vendus à quatre millions d'exemplaires. On souhaite que Pika réussisse le pari de nous faire découvrir ce nouveau jeu.

CHIHAYAFURU T1
AUTEUR : YUKI SUETSUGU
EDITIONS : PIKA

 

En partenariat avec Dialogues Croisés


CITRIQ

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Manga
commenter cet article

commentaires