Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 08:30

eyeshield-21_37.jpgFin de la première mi-temps. L'équipe des Deimon devil bats (recomposée des anciens adversaires) doit absolument remonter le score. Hiruma prend l'initiative de tenter les tactiques de ses anciens adversaires. Evidemment, il ne leur a pas demandé leur avis. Ca fonctionne, c'est le touchdown, mais pas la fin de la partie. Il reste (minimum) quinze points de retard à rattraper... Qui remportera la coupe du monde junior de football américain?

T37. Fin de la rencontre, fin de la série. Comment la finir ? C'est la question qu'à du se poser Riichiro Inagaki. Les précédentes rencontres sont toujours aussi haletantes, le match raconté sur plusieurs tomes et au final, il ne reste que quelques secondes, voire une poignée de minutes pour faire la différence. Ici, il reste une mi-temps entière. Nous avons notre lot de surprises, mais il manque la précipitation. Le scénario semble devenir "zen". Les protagonistes montrent tous qu'ils doivent se dépasser. Nous sommes au coeur du genre nekketsu (littéralement sang bouillant) où les héros vont au delà de leurs limites. L'auteur montre aussi la valeur de l'amitié, la valeur du sport collectif. Ce dernier match résume les principes des 36 derniers tomes, c'est un peu dommage. En guise de bonus, nous avons l'entrée en université et la présentation des équipes de football. Une belle surprise nous attend.
Profondeur, impression de vitesse, de puissance. Tout est là pour nous réjouir. On nous livre quelques détails sur un visage égratigné. Apparement les footballeurs japonais vont au bout de leurs performances. Alors pourquoi "la sauce" graphique ne prend pas? Un petit manque de rigueur est détectable ici et là. Un tome fini dans l'urgence, une émotion mal contenue dans l'équipe éditoriale? Seule la partie université est une perle en terme technique et artistique.

Un dernier tome baclé? Sûrement pas. Mais le tome 37 d'Eyeshield 21 n'est pas à la hauteur du reste de la série. Certaines  intrigues restaient à développer, et des personnages sont sous-employés. Que retenir de la série de football américain? Pleine d'entrain, joyeusement loufoque, les tomes se lisent tout seul. Certains épisodes resteront épiques (recrutement de l'équipe, entrainement aux Etats-Unis) et les règles du football sont moins obscures. Merci aux éditions Glénat de nous avoir fait découvrir cette excellente série.

EYESHIELD 21 T37
READY SET HUT
AUTEUR : RIICHIRO INAGAKI
DESSINATEUR : YUSUKE MURATA
COLLECTION : SHONEN MANGA
EDITION : GLENAT

 

Autres tomes chroniqués : Tome 30, tome 31

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Manga
commenter cet article

commentaires