Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 06:21

epervier-pellerinYann de Kermeur, fils du régisseur du domaine des Kermellec s'enfuit. Désavoué parce qu'il aime Agnès de Kermellec (Un amour partagé), il préfère être un fugitif plutôt que de subir l'armée. Dix ans plus tard, il revient avec un surnom : L'épervier. Devenu corsaire après avoir été galérien et pirate, il est de retour à Brest. Il ne veut qu'une chose. Epouser Agnès de Kermellec, devenue depuis peu Madame de Villeneuve. A cette mauvaise nouvelle, s'ajoute la peur après une grave accusation. Le comte de Kermellec, père d'Agnès a été trouvé dans l'ancienne chapelle, mort. A ses pieds, Yann de Kermeur...

Adapté du premier cycle de la bande dessinée de Patrice Pellerin, la série télé "L'épervier" avait tout à craindre. Diffusée juste après une autre adaptation (XIII sur Canal+) qui ne fut pas un franc succès; Pirate des caraïbes 4 est au cinéma; Les films d'aventures français ne sont pas réputés... Beaucoup de choses qui peuvent faire couler le navire. Oui mais... En s'appuyant sur un scénario bien construit, l'adaptation d'Ar Sparfel (Le sobriquet breton de l'Epervier) reste fidèle tout en étant libre.

Aurélien Wiik, tout en prestance et en voix grave, interprète un Yann de Kermeur, intelligent et audacieux, sachant jouer avec les différents panels d'émotions. Fanny Vallette est une Agnès de Kermellec charmante, dont le jeu s'améliore, tout au long du récit. Lou Doillon est une merveilleuse putain au grand coeur. Mais les deux meilleurs rôles reviennent aux "méchants". Thibaut de Montalembert interprète un Hervé de Villeneuve, pervers, assoiffé de pouvoir, et prêt à tout pour s'approprier un trésor. La parodie du mauvais noble de l'époque... On en redemande. Quant à Martin Lamotte, en procureur du roi, il est étonnant. Jouant un doux-dingue qui parle à son perroquet, il est pourtant  très sagace, et voit tout de suite le double jeu d'Hervé de Villeneuve. Les seconds rôles ne sont pas en reste: Trognes patibulaires, gueules prêtes aux pires bassesses... un casting de mauvaises tronches!

Quant à l'histoire, elle est riche en rebondissements.

Pour cette  diffusion, Le premier épisode aurait pu être un peu plus rapide, et une musique moins envahissante, mais la magie de l'Epervier (et de son auteur) opère. Quant au deuxième, on a envie de savoir la suite. Après des mois de tournage, des avant-premières dont on ne parlait pas ou peu, des dates de diffusions qui changeaient... Enfin, Toutes voiles gonflées, le souffle de l'aventure à un nom: L'épervier!

 

Episodes 3 et 4

Episodes 5 et 6

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Films
commenter cet article

commentaires

Brieg F. Haslé 30/06/2011 09:51



Bof, bof, bof... De nombreuses incohérences dans le scénar, des erreurs de décors énormes (des lambris et des meubles XIXe...), des acteurs très moyens, une musique ridicule, un rythme
pachidermique... bref une grosse déception ! ça sent l'énorme manque de moyens !



Hervé 09/07/2011 21:21



Bonsoir Brieg,


les deux premiers épisodes m'avaient convaincus, malheureusement, pas le reste.