Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 12:35

derniere-lame.JPGLes Dernières Terres sont assaillies par les eaux. Des créatures abyssales remontent à la surface, l'air est chargé d'humidité et le sel ronge tout. Face à cette apocalypse, l'Eglise des Cendres fait face avec son porte-étendard : Marie aux yeux verts. On ne lui résiste pas ou on meurt. En face, Joad, médecin-chef de Vorastburg, tente d'apaiser les corps et les âmes meurtries. Alors que Joad et Marie vont se rencontrer, un homme arrive à l'hôpital. Son corps tatoué entièrement renferme un message.

Estelle Faye nous plonge dans un monde au bord de la ruine. Au fil des pages, ce qui était un monde ressemblant à notre renaissance devient le cloaque putride d'une humanité cloîtrée dans les quelques terres qui restent. Tout dans l'écriture de l'auteur transpire  cette ambiance ambivalente. C'est poisseux et aride, c'est sec et humide. La montée des eaux est inéluctable et rien ne peut l'arrêter. L'homme est petit face à la nature. Face à cela, une religion fait face, celle des Cendres. Peut-on vraiment parler de religion quand l'embrasser revient à recouvrir son corps d'une croute grise ? L'appartenance à un groupe, une armure résistante ? Surtout une armée en marche où il est question de plier devant les Cendres ou mourir.
Les personnages sont l'écho de cet univers. Les deux personnages principaux sont des sans-mémoires, c'est-à-dire qu'ils ont été recueillis un jour, amnésique. Marie aux yeux verts ne vit que pour se battre, seule partie d'elle-même qui peut encore agir. Excellente combattante et stratège, c'est une réaction de survie face à sa mémoire défaillante. En face, Joad préfère soigner les corps. Il ne s'embarrasse pas de son passé, il sait seulement qu'il lui reste quelques automatismes. Autour d'eux, des personnages qui ont de l'importance : les façonneurs, les membres de l'Eglise, ceux de l'Hopital, mais dont les contours ne sont qu'esquissés.
Ces esquisses, ces personnages bruts sont toute la force et la faiblesse de ce roman. On sort de ce livre avec beaucoup de questions et peu de réponses. On plonge avec plaisir dans cet univers et on ressort sans être assouvi.

Véritable claque, La Dernière Lame est un bon livre et Estelle Faye une auteure en devenir. Si, dans la collection Pandore, son texte est celui qui tranche avec la production actuelle, les quelques imperfections en font un joyau brut. Une auteure à découvrir !


LA DERNIERE LAME
AUTEUR : ESTELLE FAYE
COLLECTION : PANDORE
EDITION : LE PRE AUX CLERCS


CITRIQ

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Fantasy
commenter cet article

commentaires

Jonathan 12/03/2013 18:59


Wouahou qu'elle critique ! J'adore. J'ai adoré aussi le monde de l'auteur. Ma critique si tu veux la lire :


http://templedulivre.blogspot.fr/2012/10/la-derniere-lame.html

Hervé 26/03/2013 21:05



Bonsoir Jonathan, Merci de ton commentaire.