Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 12:23

fantome-canterville.jpgQuand le ministre américain Otis achète le domaine de Canterville Chase, on lui signale que le manoir est hanté. Qu'à cela ne tienne, la famille s'installe. En dépit des phénomènes surnaturels (tâche de sang, rire lugubre, fantôme effrayant), les nouveaux propriétaires proposent remèdes et autres miracles de la moderne Amérique. Le revenant est complètement dépité par ce comportement, malgré sa fructueuse carrière (300 ans de hantise). Comment faire déguerpir les habitants ?

Le fantôme de Canterville est un conte qui ménage plusieurs surprises. Le lecteur pensera à une oeuvre fantastique, mais il s'apercevra qu'elle bascule dans l'humour et la poésie. La première partie montre le matérialisme américain comparé à la vieille Angleterre traditionaliste. Le point d'orgue étant la tache de sang (maléfique) effacée avec le "Super-Kinettoy-Extra-Détersif-Pinkerton". Malgré le coup de tonnerre, le ministre de s'exclamer "Quel climat monstrueux ! ... Je gage que la vieille terre des ancêtres est tellement surpeuplée qu'ils ne peuvent faire des conditions météorologiques convenables à tout le monde." Si les parents et le fils aîné lui prodiguent détergents et autres produits miracles, les jumeaux sont la calamité du pauvre fantôme. Il essaye de les effrayer et c'est lui qui prend peur, face aux malices des garnements.
Un fantôme qui se revendique dans la grande tradition des revenants dans la deuxième partie. Il se doit de faire peur. Chaque nouvelle apparition montre à quel point il tient à sa condition. Il énumère les différents rôles joués et les conséquences sur les malheureux spectateurs (apoplexie, impotence paralytique, grisonnement d'une perruque...). Des apparitions qui n'ont pas l'effet escompté sur cette famille. Au fur et à mesure, "l'état de santé " du fantôme se dégrade, il oublie des accessoires pour ses rôles. C'est dans la dernière partie de ce récit, que l'ambiance bascule vers la poésie et un surnaturel quelque peu effrayant.

Au travers de ce conte, Oscar Wilde dépeint les moeurs de ses contemporains, il les critique avec malice. C'est aussi une excellente histoire pour un adolescent qui voudrait s'essayer au fantastique, sans vouloir être trop effrayé. Le fantôme de Canterville reste un admirable classique.

LE FANTÔME DE CANTERVILLE
AUTEUR : OSCAR WILDE
EDITIONS : LE LIVRE DE POCHE JEUNESSE 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires