Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 08:00

Le sang des batisseursMidi de la France, XIIème siècle. Bertran d'Eyglières de Montrey fait construire une abbaye. Son précédent maître batisseur mort, il attend le suivant. C'est une femme qui se présente. Si les propriétaires des lieux sont acquis à sa cause, Margot Saint-Benoît, doit prouver sa valeur aux compagnons batisseurs. Malheureusement des meurtres se perpétuent au sein de la future abbaye. Margot, quant à elle, est assaillie par des visions cauchemardesques.

 

Si vous voulez profiter d'une note de rafraichissement, choisissez ce livre. Entre la chaleur d'été et le froid de ce premier tome, vous devriez être servi.

Le scénario de Michaël Le Galli nous emmène au moyen-âge, dans l'univers des compagnons. Des meurtres sont perpétués, un nouveau maître batisseur est attendu. L'ensemble semble classique, mais mettez un maître batisseur féminin dans cette période de bas moyen-âge. Rajoutez les quelques images macabres subies par Margot, et vous aurez une idée de l'intrigue concoctée par l'auteur. Dans ce tome, il ne sera rien dévoilé, ou si peu. Tout est savamment calculé pour que l'intrigue avance, au rythme de la construction. On se surprend à vouloir résolver l'intrigue, mais Michaël Le Galli à brouillé les pistes.

 

Marie Jaffredo fait un travail superbe. Son trait est spécifique, il ressemble plus aux dessins d'illustrations qu'aux dessins de bande dessinée. Mais celà permet de voir une approche différente. L'architecture est particulièrement travaillée, ainsi que les ambiances. Cette ambiance que je disais froide, est mise en valeur par la couleur. Tout au long de l'album, les situations, les dessins, sont colorisés de telle façon qu'on ne peut pas trouver de chaleur. nous sommes en plein hiver, dans un lieu reculé. Les meurtres sont encore actifs, la suspicion est présente, le nouveau maître batisseur est une femme. Jolie ambiance pour un premier tome.

 

Ce livre premier ne demande qu'à être ouvert. Une intrigue qui tient la route, un trait spécifique et une mise en couleur qui donne froid dans le dos.

 

Le sang des batisseurs livre 1

Scénario : Michaël Le Galli

Dessin : Marie Jaffredo

Couleurs : Marie Jaffredo

Editions : Vents d'ouest



Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires