Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 18:09

k1-T2.jpgAnnée 2021. L'épidémie baptisée ABEL syndrome perd enfin du terrain, mais une recrudescence de violence s'abat sur cette région de France où Kane Adamsohn s'est installé. Peu à peu, il comprend que les phases du Protocole de Nod ne permettent pas uniquement à préparer l'arrivée des pionniers. Décontenancé, il essaye d'en parler aux autres voyageurs temporels. Son fils est tout aussi ennuyé. Pauline s'est remise de l'épidémie, mais son caractère a changé, elle n'est plus la douce jeune femme qu'il a connu. Pour contrer cette violence, les TsahDiks ont mis en place une organisation. Angelo, doué de précognition, en fait partie. Et tous n'ont qu'un seul but : trouver l'Ancêtre.

Ma précédente chronique donnait un mauvais point au roman qu'est Le signe de K1 : ce n'était qu'un prologue. Ce deuxième tome complète efficacement Le Protocole de Nod. Claire Gratias maîtrise les évènements et sème les informations à petite dose, dès le premier chapitre. De rebondissement en révélation, les idées que le lecteur avait sont anéanties. Anéanties, car tout est remis en question : personnages, missions, histoire temporelle. Seul un caractère secondaire reste imperturbable : Ning Wei. Cet herboriste prend toute sa place dans ce tome et son évolution est réjouissante. L'autre personnage qui reste lui-même est Jessie. Super-Bad du premier tome, survivant de l'épidémie, il décide de se faire oublier. Il a quand même "le goût du sang dans la bouche", certains vont devoir payer.
Alors que la collection Soon promet "des histoires de futurs pour réinventer le présent", Claire Gratias prend le thème à contre-pied, ou presque. La majorité de l'action se déroule en France, dans une dizaine d'années. Une légère anticipation, puisque seuls les voyageurs temporels ont un objet futuriste. L'auteur fait évoluer ses personnages dans une ambiance polar, voire noir. Le mal qui ronge la ville de Médiola, c'est la société qui l'amplifie. La course à la réussite qu'elle dénonce, ainsi que le racisme sont, malheureusement, contemporaines. Des problématiques fortes, humaines, écrites avec un sens aigu de la narration. La lecture coule de source... Un véritable plaisir à tourner les pages.

Le signe de K1 est un magnifique roman où toutes les émotions se retrouvent. S'il est écrit dans la collection Soon, il peut se lire pour son côté noir, son histoire d'amour, sa dénonciation de notre société actuelle. Un roman d'anticipation contemporaine.

 

LE SIGNE DE K1 T2

LE TEMPS DES TSAHDIKS

AUTEUR : CLAIRE GRATIAS

COLLECTION : SOON

EDITIONS : SYROS

 

Lire la chronique du tome 1

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Science-fiction
commenter cet article

commentaires