Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 19:32

panopticon.gifA la suite d'un attentat contre le Premier Lord du Trésor, le général attorney doit faire appel au philosophe Jeremy Bantham pour résoudre l'enquête. Quelles étaient les créatures mythologiques apparues au théâtre ? Apparemment, c'est un jeune garçon qui est l'auteur des faits, mais personne ne peut approcher sa cellule sans hurler de peur. Qui est-il ? Quel est son pouvoir ? C'est au vieux philosophe de le découvrir.

Avec Panopticon, Nicolas Bouchard nous offre non pas un livre, mais plusieurs. Aventures, traité philosophique, saga fantastique emprunté de mythologie, plusieurs styles littéraires passent sous nos yeux sans que ça ne choque le lecteur.
Maîtrisé de bout en bout, le récit nous emmène sur les routes de l'Europe post-napoléonienne. L'histoire (fictive) est mélangée avec l'histoire (réelle). Evènements, personnages, lieux, c'est un véritable cours auquel nous invite "le professeur" Bouchard pendant plus de 300 pages.
Le lecteur applaudira le raisonnement de Jeremy Bantham, il haïra l'homme en noir, il se posera des questions sur les différents disciples du philosophe. Les différents personnages ont de l'épaisseur. Loin des clichés héroïques, les actes des personnages rappellent l'adage "L'homme est un loup pour l'homme". Rien ne sera épargné au lecteur, malgré la sagesse et le raisonnement du héros. Si le titre Panopticon reste énigmatique, il faudra attendre la résolution de l'énigme pour qu'il révèle son double-sens.

Tour à tour, fantastique, biographie, récit historique, Panopticon est une véritable claque. On se demande où nous mène le récit (malgré sa profusion de rebondissement) jusqu'au point final. L'auteur nous tient en haleine tout au long des chapitres, tel un feuilletoniste du XXIème siècle. Fascinant !

PANOPTICON
AUTEUR : NICOLAS BOUCHARD
COLLECTION : DEDALES
EDITIONS : MNEMOS 

 

CITRIQ

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Science-fiction
commenter cet article

commentaires