Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 08:53

rcw.jpgRCW. Trois lettres qui signifient pour beaucoup de lecteurs un vaste univers et un auteur entier : Roland C Wagner.

J'ai eu la chance de le rencontrer lors d'une soirée Critic à Rennes. Il m'avait conseillé Isolation de Greg Egan. Son franc-parler, ses coups de gueules et sa plume sont indiscernables du personnage. Le cycle Les futurs mystères de Paris permet de découvrir Temple Sacré de l'Aube Radieuse, abrégé en Tem. Détective, il a un talent. Il est transparent. Un don à double face puisqu'il doit s'habiller d'un borsalino vert et de mexicaines jaune citron pour que ses clients se rappellent de lui. L'autre personnage que je connais est le Maèdre, présenté comme suit par Stéphane Mandredo " Le Maedre est une bêbête, voyons ! Un de ces personnages a priori complètement loufoques qui parsèment les romans de Roland Wagner, et qui se révèlent en savoir long sur l’humanité et l’univers. Ils ont un petit côté démiurge en forme de toons, quoi ! ". Bêbête qui devient le logo/mascotte de la collection jeunesse de l'Atalante.

Outre ses romans, Roland a écrit plusieurs nouvelles, participé à des projets improbables (Impro-SF avec Michel Pagel pour Mauvais Genres Rade de Brest). C'était aussi un musicien, il faisait parti du groupe Brain Damage.
Victime d'un accident de la route, il s'est éteint le 5 aout dernier.


Toutes mes pensées vont à sa famille.

Partager cet article

Published by Hervé - dans Science-fiction
commenter cet article

commentaires

Klaatu Revue 07/08/2012 13:21


Je l'ai vu pour la dernière fois il y a à peu près six mois, il m'apportait un exemplaire du Train de la Réalité, signé de sa main comme toujours, d'un verbe caucace et drôle, cynique et humain.
C'était une habitude pour lui de venir nous rendre visite à Tours. Avec Jean-Claude Dunyach, bizarrement, et comme si le destin était un coup de cymbales, on parle de Roland dans le prochain
numéro de la revue, et je pensais à lui hier, avant d'apprendre la terrible nouvelle. Cela faisait longtemps qu'un aussi triste départ m'avait autant affecté.


 


Julien.