Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 09:17

affiche utopiales2013L’info d’hier était celle-ci : « A partir de 11 heures, les contres-marques pour Albator seront distribuées ». Les organisateurs avaient-il prévus que la queue était déjà en place, avant l’ouverture des Utopiales ? Toujours est-il qu’à 10h30, il n’y avait plus de place et que la plupart des personnes avaient fait 90 minutes de queue maximum. Les premiers retours sont mitigés. Le visuel est superbe, le scénario n’est qu’un fil, tandis que Leiji Matsumoto n’a pas pris part à cette aventure…
Les tables rondes furent instructives et souvent drôles. Roland Lehoucq et Fabien Vehlmann forment un nouveau duo comique du plus bel effet,  où le méchant savant, forcement chauve et barbu est interprété par  Roland Lehoucq tandis que le gentil, mais simplet héros est joué par Fabien. Tous deux montrent que la science a sa place à plusieurs niveaux dans la bande dessinée. De l’autre côté, Denis Bajram et Gilles Francescano sont certes plus sérieux, mais nous instruisent sur l’univers et la façon de penser de l’auteur. Un autre pan de la réalité s’éveille !
Du côté de la salle presse, ça s’affole. Un ordinateur pour près de 200 journalistes, ça fait peu. On s’arrange comme on peut. Si les petits gâteaux viennent à manquer, on se rattrape sur les boissons (thé, jus d’orange, café, eau). A cette heure, aucun cas de manque de sommeil ou agitation n’est  à déplorer parmi nos collègues.
Vous ai-je dit tout le bien que je pensais des attachés de presse du festival ? On nous trouve des salles, il y a toujours quelqu’un pour écouter nos doléances (à noter pour l’année prochaine), voire… Je réussis à avoir une interview que j’avais du mal à concrétiser. Je leur tire ma révérence !
En parlant de rencontres, elles furent riches. Entre Samantha Bailly dont le quart de siècle n’a pas sonné, mais dont le succès lui permet de garder les pieds sur terre. Denis Bajram, un homme charmant, mais qui assène les choses et connaît ce qu’on attend de lui. Le réseau Arts qui va montrer aux vieux que nous sommes, que ça bouge, même chez les belges… N’oublions pas les amis : Lionel, qui m’a donné les informations sur Albator,  Marie-Ange, qui avait fait le trajet depuis Quimper  pour 2 mangas et un concours de création. Elle fut interviewée par France 2… Avant de rejoindre les membres de la Breizh Steampunk Society, dont l’élégance et l’accueil n’ont d’égal que leur appétit. Malheureusement, j’ai du m’éclipser à ce moment, un tiramisu m’attendait.
Dernier jour des Utopiales demain, mais c’est en touriste !

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Evènements
commenter cet article

commentaires