Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 10:17

warrior of the wind  L'humanité se remet des 7 jours de feu. Zendra, princesse de la seule vallée où souffle encore le vent défend son peuple contre la jungle toxique. L'arrivée des Temaculum va tout changer. L'avenir de l'humanité est entre les mains de la princesse Zendra.

Les plus habiles auront reconnus le résumé de Nausicaa de la Vallée du Vent. Ce manga, prébublié au Japon entre 1982 et 1994 par Hayao Miyazaki, s'est vu décliné en film d'animation par son créateur et ce qui deviendra le studio Ghibli. Sorti en 1984, il a triomphé dans les salles japonaises. Exporté aux Etats-Unis, il est distribué à l'international par New World Pictures (ancienne société de Roger Corman). Manson International se chargera d'adapter (adapter un adaptation ?) l'histoire aux spectateurs américains. En France, il est sorti en vhs, sous le titre La Princesse des Etoiles, mais il fut diffusé en version originale au 14e Festival international du film fantastique et de science fiction, au Grand Rex. Il y remporte le prix spécial du jury. Considéré par beaucoup comme une purge, il est ressorti discrètement en DVD. C'est celui-ci que je vais chroniquer tout en jetant un oeil discret à la vraie version.

Nausicaa de la Vallée du Vent fait 116 minutes, tandis que Warriors of the Wind fait 88 minutes. Le visuel reprend les personnages de Miyazaki en les changeant un peu. Au lieu d'obter pour un format cinéma, le DVD aura le format 4:3 (celui de la télé). Au revoir les beaux paysages, bonjour l'étroitesse de l'écran. Evidemment, depuis la ressortie en 2006 de la vraie version, il n'est pas possible de trouver la fausse version remasterisée. C'est donc le master VHS qui a servi pour les DVD. les couleurs sont fades, voire sombres, il y a des stries et des taches sur les images. Pour le son, il est très bon, malgré son âge et je voudrais en profiter pour saluer le doublage français. Si, à l'époque, ils ne savaient sans doute pas de quoi il s'agissait, ils ont rendu un très bon travail. C'est normal, c'est l'équipe qui s'est occupé de "Signé Cat's Eye".

Dès l'ouverture, on oublie le panneau WWF (sponsor de ce cilm) pour le remplacer par les producteurs américains et un dialogue introductif. La séquence de générique qui montre les 7 jours de feu sont oubliés eux aussi. Les plus grosses coupes (un total de 30 minutes, dont certaines très mal faites) durent quelqes minutes, mais "l'adaptation" est faite de telle façon que le spectateur pourra comprendre l'histoire. Les censures les plus longues seront celles de la pluie de spore (premières minutes du film), de l'enfance de Nausicaa (et son thème musical), le réveil sous la forêt (qui explique qui sont les insectes).Quelques points resteront dans le noir (surtout la fin et quelques thèmes musicaux). Ils sont fort les amerloques !
Comme d'autres le feront pour la série Macross/Robotech, Manson International change le sens des paroles, l'ambiance et l'importance des personnages. Que la place soit faite à l'action, à la technologie. Oublions la parole écologique, les méfaits de la guerre.

Si on met de côté la vision d'un grand réalisateur et de sa talentueuse équipe, cette Princesse des étoiles (dont le titre dévoile la fin de manière éhontée) peut se regarder, pour l'incongruité de certains dialogues et la technique d'animation. On peut conseiller ce film pour la curiosité, les archives et le massacre faite à une grande oeuvre d'animation. A regarder avant ou après l'original.

WARRIORS OF THE WIND/LA PRINCESSE DES ETOILES/NAUSICAA DE LA VALLEE DU VENT
AUTEUR : HAYAO MIYAZAKI D'APRES SA BANDE DESSINEE
ADAPTATION : MANSON INTERNATIONAL

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans Films
commenter cet article

commentaires