Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 08:04

watchmenc.jpgDans un monde presque identique au nôtre, un suicide attire l'attention du seul justicier encore en activité, Rorschach. La victime est son ancien allié, le comédien. Au fur et à mesure de son enquête, Rorscach pense à une élimination  d'anciens justiciers. Il prend contact avec ses anciens alliés pour les prévenir du possible danger. Mais une menace gronde au dessus de tous. La tension américano-soviétique est à son point de rupture.

25 ans. Un quart de siècle qu'Alan Moore et Dave Gibbons ont laissé entre nos mains de lecteurs ce pavé unique qu'est Watchmen. Unique, c'est mot. A contrario de la plupart des comics-books de super-héros, Watchmen se déroule différemment. Son univers est clos, il n'y a ni avant, ni après. Toute l'histoire de cet univers (situation politique/personnages/histoire) repose dans quelques centaines de pages. Comme on peut le voir dans les bonus, Alan Moore prend une page pour détailler une case. Tout est détaillé, ciselé, pour que ce travail soit celui d'un orfèvre. Mais le scénariste ne s'arrête pas là. Ses héros ne sont pas si "super". Sans les mettre sur le divan, il en fait des portraits psychologiques peu reluisants: du spectre soyeux qui veut que sa fille suive cette voie, au docteur Manhattan seul surhumain, en passant par Rorschach le paranoïaque, ceux qui défendent la justice sont tous "malades".
Dave Gibbons rend l'univers d'Alan Moore, plausible, voire proche de nous. Son trait graphique est réaliste. Mais là-aussi, au contraire d'un comic-book où les corps sont hypertrophiés, ici, le temps, la maladie fait son oeuvre. Le monde ainsi rendu semble normal, et les justiciers, anormaux. Quant à John Higgins, ses couleurs accentuent de façon réelle, les tensions, les actions de ce Watchmen.

Cette édition est exceptionnelle. Elle reprend l'édition de Panini, dite "absolute". La traduction est celle de Jean-Patrick Manchette, revisée par son fils, pour l'occasion. On trouvera une postface des auteurs, une préface de Doug Headline, le suivi du projet, le parallèle entre les personnages de Charlton Comics et les personnages définitifs, les couvertures françaises de l'édition Zenda.

Si pour ceux qui aiment et connaissent Watchmen, cette édition est indispensable, que dire à ceux qui ne connaissent , ni aiment les super-héros voire la bande dessinée ? Watchmen, ce n'est ni l'un, ni l'autre. Watchmen c'est de la littérature !

WATCHMEN
AUTEUR : ALAN MOORE
DESSINATEUR : DAVE GIBBONS
COLORISTE : JOHN HIGGINS
URBAN COMICS

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans comic-book
commenter cet article

commentaires

Yaneck Chareyre 09/02/2012 00:00


Je crois beaucoup en Urban Comics. J'ai regardé l'objet en librairie, il est juste magnifique. A ce prix là, c'est une très belle affaire. Pour qui ne l'a pas déjà...

Hervé 10/02/2012 08:59



C'est vrai que l'ojbet a été bien traité. Si tout est comme ça, ils feront du bon boulot !