Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 13:00

Top ACTU BD blanc

Le Top Actu BD est présenté par Jacques d'"Un Amour de BD"

Déjà la troisième édition du "Top ACTU BD des blogueurs"


N°1

Blast (T4)

de Manu Larcenet, paru chez Dargaud (avec une moyenne de 19,75) Lire les chroniques chez Yanneck, chez Yvan.

N°2

Django Unchained

de Quentin Tarantino et Guéra, R.M, paru chez Urban Comics (avec une moyenne de 18,5) Lire les chroniques chez Jkhadie, chez SambaBD.

N°3

Sin Titulo

de Cameron Stewart, parus chez Ankama (avec une moyenne de 17,5) Lire les chroniques chez Un Amour de BD, chez Yvan.

N°4

Vois comme ton ombre s'allonge

de Gipi, parus chez Futuropolis (avec une moyenne de 17,37) Lire les chroniques chez Yanneck, chez Yvan.

N°5

Azimut (T2)

de Lupano et Andreae, paru chez Glénat (avec une moyenne de 17,33) Lire les chroniques chez SambaBD, chez Un Amour de BD, chez Yvan.

Quelques précisions

Le panorama de cette nouvelle édition numéro du Top Actu BD est assez varié et ce n'est pas pour me déplaire. De la BD d'auteurs (Blast, Sin titulo, Vois comme ton ombre s'allonge), du Comics (Djnago Unchained) et du fantastique poétique (Azimut T2), les blogeurs férus de BDs ont des gouts éclectiques. Les Cadors de la BD "grand public" sont sortis du Top, pour laisser la place à des auteurs plus personnels. Pour preuve, le dernier tome de Blast (très attendu) de Manu Larcenet écrase ses petits camarades, avec une moyenne de 19,75. Coté éditeurs, là aussi, c'est assez large avec Dargaud, Urban Comics, Ankama, Futuropolis et Glénat au coude à coude...

 

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 10:27
logo-top-bd.jpgJ'ai pu suivre la cuisine interne de Yaneck pour son top bd. Il y passe beaucoup de temps, mais c'est constructif. Entre les blogueurs qui y participent et l'actualité, il y a toujours des livres à (re) lire.
Jiro Taniguchi, Casterman
2- (=) Persépolis    18.64
Marjanne Satrapi, L'Association
Emmanuel Lepage, Futuropolis
4- (=) Le loup des mers 18.55
Riff Reb, Soleil
5- (=) Asterios Polyp     18.5
David Mazzuchelli, Casterman
6- (=) Idées Noires       18.5
Franquin, Fluide Glacial
7- (=) NonNonBâ         18.5
Shigeru Mizuki, Cornélius
8- (=) Maus        18.49
Art Spiegelmann, Flammarion
9- (=) Daytripper           18.46
Fabio Moon, Gabriel Ba, Urban Comics
10- (=) Tout seul            18.38
Christophe Chabouté, Vents d'Ouest
L. Seksik, G. Sorel, Casterman
12- (=) Le sommet des dieux       18.33
Yumemuka Bura, Jirô Taniguchi, Casterman
Tome 1,Tome 2,Tome 3, Tome 4, Tome 5.
13- (=) Universal War One   18.33
Denis Bajram, Soleil
14- (=) V pour Vendetta  18.22
Alan Moore, David Lloyd, Delcourt
15- (=) Le Grand pouvoir du Chninkel   18.19
Van Hamme, Rosinski, Casterman
16- (=) Abaddon    18.17
Koren Shadmi, Ici-Même
Benoît Zidrou, Roger, Dargaud
18- (=) Rouge Tagada   18.08
Charlotte Bousquet, Stéphanie Rubini, Gulf Stream Editeur
19- (=) Abélard     18.04
Régis Hautière, Renaud Dillies, Dargaud
20- (=) Universal War Two tome 1    18
Denis Bajram, Casterman
21- (=) Mon arbre     18
Séverine Gauthier, Thomas labourot, Delcourt
22- (=) Il était une fois en France    17.98
Fabien Nury, Sylvain Vallée, Glénat
23- (=) Habibi       17.95
Craig Thompson, Casterman
24- (=) Gaza 1956     17.92
Joe Sacco, Futuropolis
25- (=) Trois Ombres       17.9
Cyril Pedrosa, Delcourt
26- (=) Herakles tome 1   17.88
Edouard Cour, Akiléos
27- (=) Saga     17.88
Bryan K. Vaughan, Fiona Staples, Urban Comics
28- (=) Une métamorphose iranienne   17.87
Mana Neyestani, Editions Ca et là
29- (+) Scalped            17.86
Jason Aaron, R.M. Guerra, Urban Comics
30- (=) Manabé Shima 17.83
Florent Chavouet, Editions Philippe Picquier
31- (=) Les ignorants             17.8
Etienne Davodeau, Futuropolis
32- (=) Joker                17.75
Brian Azzarello, Lee Bermejo, Urban Comics
33- (=) L'histoire des trois Adolf,              17.75
Osamu Tezuka, Tonkam
34- (=) Blankets  17.73
Craig Thompson, Casterman
L. Brunschwig, L. Hirn, Futuropolis
36- (=) Calvin et Hobbes,              17.7
Bill Watterson, Hors Collection
37- (=) Les seigneurs de Bagdad  17.7
Brian K. Vaughan, Niko Henrichon, Urban Comics
38- (=) Urban              17.69
Luc Brunschwig, Roberto Ricci, Futuropolis
39- (-) Holmes               17.67
Luc Brunschwig, Cecil, Futuropolis
40- (=) La petite famille  17.67
Loïc Dauvillier, Marc Lizano, Editions de la Gouttière
41- (=) Tokyo Home  17.67
Thierry Gloris, Cyrielle, Kana
42- (=) Anjin-san    17.67
Georges Akiyama, Le Lézard Noir
43- (=) Lorenzaccio              17.67
Régis Peynet, 12 Bis
44- (=) L'Orchestre des doigts      17.65
Osamu Yamamoto, Editions Milan
45- (=) Portugal           17.61
Cyril Pedrosa, Dupuis
Emmanuel Lepage, Futuropolis
47- (=) Elmer   17.58
Jerry Alanguilan, Editions Ca et là
Jacques Tardi, Casterman
49- (=) Pinocchio      17.55
Winschluss, Les Requins Marteaux
50- (=) Alice au pays des singes    17.52
Tebo, Nicolas Keramidas, Glénat
Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 19:13

etiquettes-clarke.jpgFrédéric est dessinateur de bande dessinée. Il est divorcé, a des enfants. De rendez-vous en concerts, de festivals en réunion familiale, Frédéric raconte sa vie. Tantôt intimiste, tantôt absurde, derrière l'auteur se cache l'homme.

Quand on parle de Clarke, on pense à Mélusine, à Mister President, aux Histoires à Lunettes... Depuis quelques années, l'auteur élargit son champ d'action avec des récits réalistes. Luna Amalden, Urielle ou Nocturnes sont de cette veine là. Les Etiquettes emprunte aux deux genres et montre Clarke différemment. Les étiquettes sont les images que les autres ont de nous. En 30 chapitres, Clarke dresse 30 portraits de lui-même et de son entourage.
Les histoires racontées sont-elles vraies ? Je ne sais pas... S'il raconte son intimité familiale, l'auteur reste toujours pudique. On voit en partie le travail d'un auteur de bande dessinée (recherches, festivals), mais c'est surtout la vie d'homme que nous découvrons. Les enfants (adultes), la maladie et la mort des proches, la recherche de l'âme soeur, la musique... Ca pourrait paraître lourd, voire vide, mais Clarke ne raconte pas tout. Il procède par petites touches, dévoilant quelques épisodes. On connaissait le talent d'humoriste de Clarke. Avec Les Etiquettes, c'est un sens du récit, de la mise en scène qui est mis en valeur. Dépouillée de tout (pas de couleur, des décors esquissés), cette bande dessinée raconte la vie. On pourrait presque s'identifier à l'auteur, puisqu'il est comme tout le monde (le talent en plus).


Sourires et larmes se côtoient dans ce recueil. Sans s'appesantir sur son sort, l'auteur se donne à ses lecteurs. Ca pourrait être pontifiant, mais c'est touchant.

LES ETIQUETTES
AUTEUR : CLARKE
EDITIONS : TREIZE ETRANGE

 

Pour élargir, vous pouvez écouter l'interview faite en 2012

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 10:53

les-souliers-rouges.jpgSaint-Nicolas-du-Pélem, juin 1944. Malgré l'occupation allemande, Jules améliore son ordinaire avec la chasse et la pêche. Sa rencontre avec Georges Mikelitch va changer sa vie. Celui-ci est un érudit, d'origine russe. Malgré leurs différences, une profonde amitié va se nouer. Amitié mise à l'épreuve quand la gestapo, les cosaques, la collaboration arrive dans la région...

Si d'un premier abord, ce tome est mis en avant par son dessin, l'histoire est tout aussi intéressante. Les aficionados de bande dessinée connaissent Gérard Cousseau. Auteur complet, pilier du festival Quai des Bulles, il raconte une période sombre de l'histoire : la seconde guerre mondiale et la résistance. Le scénario est parfaitement maîtrisé. Mixant avec talent l'aventure et l'histoire (d'après des faits réels vécus par son beau-père), il emporte avec lui le lecteur. Tournant le dos au manichéisme, il crée des personnages intéressants. De la crapule qu'est Dauguier au commandant allemand, de Jules au cosaque, tous ont des motivations différentes dans cette guerre. Aux situations presque ordinaires s'ajoutent des dialogues réfléchis. Malgré une histoire qui s'est passée il y a 70 ans, les mots prononcés par les personnages résonnent aux oreilles du lecteur.
Damien Cuvillier n'est pas en reste. Son graphisme réaliste est fluide. S'il réinterprète certains édifices, il se base sur des batîments qui ont existé. Ces techniques, combinées à une mise en couleur directe permettent d'avoir un dessin magnifié. Tout au long des 48 pages, la variété des couleurs, les mouvements des personnages et la représentation du paysage semblent réels. Une vraie performance !

Les Souliers Rouges permet de s'interroger sur l'histoire, de savoir ce que nous aurions fait à la place des personnages. Malgré ses 48 pages, cette bande dessinée ne manque pas ses objectifs. Le tome 2 va se faire attendre...

LES SOULIERS ROUGES
AUTEUR : GERARD COUSSEAU
DESSINATEUR : DAMIEN CUVILLIER
EDITIONS : GRAND ANGLE

Logo BD Mango bleu

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 14:32

les-voleurs-de-cerveaux.jpgA Nantes, deux affaires occupent la police. La Loire dévoile ses noirs trésors en la présence de moutons morts, tandis qu'à l'autre bout de la ville, un comptable est assassiné, avec une mystérieuse marque sur le front. Si le Commissaire Juve s'empresse de faire de son mieux, il est pris de court par Luc Renard. Malgré lui, il est impliqué dans l'affaire...

Nouvelle bande dessinée des éditions Sixto qui dévoilent une ville à chaque parution. Après Rennes et Saint-Malo, nous sommes de retour à Nantes, en 1957. Avec ses courses-poursuites, les livraisons ou l'enquête, la ville de Nantes se révèle à nos yeux. Le tramway et le pont transbordeur sont encore en place, les voitures de l'époque abondent. C'est un véritable voyage temporel pour qui connaît la cité d'Anne de Bretagne. C'est en même temps l'un des défauts. L'auteur montre, le temps d'une vignette, un quartier, puis un autre, etc. Le lecteur est vite lassé de ce voyage.
Heureusement l'enquête est assez saugrenue pour soutenir l'attention. On apprendra bien vite que les deux affaires sont liées, que la justice ne peut rien faire, ou presque et que les malfaiteurs ne sont pas si idiots. Avec des "gueules" rappelant les films de Georges Lautner, les dialogues essayent d'être à la hauteur, mais n'est pas Michel Audiard qui veut. Sans s'esclaffer, on sourit aux répliques et on pense que Luc Renard n'est pas au bout de ses peines.
Le graphisme s'oriente vers le genre "gros nez". Des caricatures, des gueules qui permettent de se souvenir de chaque personnage. Encore faudrait-il que les cases se ressemblent. Si les rues de Nantes, les véhicules sont réussis, les personnages manquent de finition. Une erreur qui, on l'espère, sera résolue dans un second tome.

Malgré quelques erreurs, Les Voleurs de Cerveaux ne sont pas désagréables à lire. Ceux qui connaissent Nantes, ceux qui aiment les polars humoristiques trouveront un livre à leur portée. les bédéphiles exigeants attendront leur tour.

LES VOLEURS DE CERVEAUX
AUTEUR : CYRILLE LAUNAIS
EDITIONS : SIXTO
COLLECTION : CASANOSTRA

 

Logo BD Mango bleu

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 18:48

mode-a-croquer-cv.jpgEn neuf albums, Bruno Le Floc'h nous a fait voyager de par le monde, mais surtout en Bretagne. En une quarantaine de pages, les auteurs montrent l'amour que Bruno portait à sa région, mais aussi, avec quel talent il l'a représenté.

Je l'avoue, j'étais sceptique. Quand j'ai reçu Une Mode à Croquer, qu'allais-je y trouver à l'intérieur ? Je connais assez bien Brieg Haslé-Le Gall à travers ses différentes casquettes (auteur, éditeur délégué,  journaliste membre de l'ACBD, etc.) pour me demander s'il allait avoir le recul nécessaire pour parler de Bruno Le Floc'h. Quand la terrible nouvelle fut annoncée fin 2012, Brieg a tout fait pour que la mémoire de Bruno (à travers ses oeuvres) reste intacte. Mise en place d'un site, de l'association  des Amis de Bruno Le Floc'h, d'expositions... Avec la bénédiction de la famille, il n'a pas ménagé sa peine. Avec ce livre, allait-il "s'épancher" sur le talent de l'auteur disparu ?
En 7 chapitres, les auteurs présentent l'oeuvre de Bruno Le Floc'h. Plus exactement la partie bande dessinée. C'est une plongée dans l'univers de l'auteur. Alors que la plupart de ses albums se passent en Bretagne, Bruno Le Floc'h s'empare des costumes traditionnels. Que ce soit à travers l'époque, les différents corps de métiers ou le sexe, le dessinateur recrée avec précision la mode vestimentaire. Comme il est écrit dans cet ouvrage, Bruno Le Floc'h était un enfant du pays, il a grandi au milieu de cette assemblée disparate, il se nourrit des oeuvres produites par les peintres. Une Mode à Croquer nous fait redécouvrir deux détails essentiels : -Les effets des personnages sont si naturels, dans les ouvrages, que peu de gens se sont aperçus de la véracité historique.
-Les vignettes, issues des archives (recherches, albums, etc.) se suffisent à elles-mêmes.
Une Mode à Croquer permet de montrer l'iceberg Bruno Le Floc'h... On ne connaît qu'une partie de son talent. A travers son graphisme il a montré l'amour qu'il portait à la Bretagne, qu'il dessine pour des expositions, des livres, des affiches. Quant à l'iconographie, elle est superbe. Tirée des albums ou des archives familiales, les auteurs et l'éditeur ont su mettre en valeur toute la palette de couleur qui émanent des vignettes de Bruno.

J'avais tort de m'inquiéter. Ce "petit" ouvrage écrit en quelques semaines est un chaleureux hommage à un auteur trop tôt disparu. On retrouve notre Bretagne, mise en avant par le talent de Bruno Le Floc'h. On découvre une partie de son parcours et on n'a qu'une envie : relire les livres.

UNE MODE A CROQUER : BRUNO LE FLOC'H ET SON PAYS BIGOUDEN
AUTEURS : ARMELLE LE MINOR-BRIEG HASLE-LE GALL
EDITIONS : LOCUS SOLUS

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 20:37

topbd 2013Ca y est. Le premier TOP BD de 2014 est en ligne. Les participants ont modifié la liste en profondeur. Bravo à eux. Pour ceux qui veulent en savoir plus, les appréciations se passent sur Les Chroniques de l'Invisible. Vous pouvez faire un focus sur l'actualité avec Un Amour de BD.

 

1- (=) Le journal de mon père 18.67

Jiro Taniguchi, Casterman

2- (=) Persépolis    18.64

Marjanne Satrapi, L’Association

3- (=) Un printemps à Tchernobyl  18.63

Emmanuel Lepage, Futuropolis

4- (+) Le loup des mers 18.55

Riff Reb, Soleil

5- (=) Asterios Polyp     18.5

David Mazzuchelli, Casterman

6- (+) Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes?  18.5

Benoît Zidrou, Roger, Dargaud

7- (=) Idées Noires       18.5

Franquin, Fluide Glacial

8- (=) NonNonBâ         18.5

Shigeru Mizuki, Cornélius

9- (-) Maus        18.49

Art Spiegelmann, Flammarion

10- (=) Daytripper           18.46

Fabio Moon, Gabriel Ba, Urban Comics

11- (=) Tout seul            18.38

Christophe Chabouté, Vents d’Ouest

12- (+) Les derniers jours de Stefan Sweig   18.36

L. Seksik, G. Sorel, Casterman

13- (=) Le sommet des dieux       18.33

Yumemuka Bura, Jirô Taniguchi, Casterman

Tome 1,Tome 2,Tome 3, Tome 4, Tome 5.

14- (=) Universal War One   18.33

Denis Bajram, Soleil

 Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6.

15- (=) V pour Vendetta  18.22

Alan Moore, David Lloyd, Delcourt

16- (=) Le Grand pouvoir du Chninkel   18.19

Van Hamme, Rosinski, Casterman

17- (N) Abaddon    18.17

Koren Shadmi, Ici-Même

Tome 1, tome 2.

18- (-) Rouge Tagada   18.08

Charlotte Bousquet, Stéphanie Rubini, Gulf Stream Editeur

19- (=) Abélard     18.04

Régis Hautière, Renaud Dillies, Dargaud

Tome 1, Tome 2.

20- (N) Universal War Two tome 1    18

Denis Bajram, Casterman

21- (N) Mon arbre     18

Séverine Gauthier, Thomas labourot, Delcourt

22- (=) Il était une fois en France    17.98

Fabien Nury, Sylvain Vallée, Glénat

Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5,Tome 6.

23- (=) Habibi       17.95

Craig Thompson, Casterman

24- (=) Gaza 1956     17.92

Joe Sacco, Futuropolis

25- (=) Trois Ombres       17.9

Cyril Pedrosa, Delcourt

26- (=) Herakles tome 1   17.88

Edouard Cour, Akiléos

27- (=) Saga     17.88

Bryan K. Vaughan, Fiona Staples, Urban Comics

Tome 1, Tome 2,

28- (=) Une métamorphose iranienne   17.87

Mana Neyestani, Editions Ca et là

29- (=) Pinocchio      17.85

Winschluss, Les Requins Marteaux

30- (=) Manabé Shima 17.83

Florent Chavouet, Editions Philippe Picquier

31- (=) Scalped            17.83

Jason Aaron, R.M. Guerra, Urban Comics

Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7,

32- (-) Les ignorants             17.8

Etienne Davodeau, Futuropolis

33- (=) Joker                17.75

Brian Azzarello, Lee Bermejo, Urban Comics

34- (=) L’histoire des trois Adolf,              17.75

Osamu Tezuka, Tonkam

35- (=) Blankets  17.73

Craig Thompson, Casterman

36- (=) Le pouvoir des innocents- Les enfants de Jessica tome 1  17.73

L. Brunschwig, L. Hirn, Futuropolis

37- (=) Calvin et Hobbes,              17.7

Bill Watterson, Hors Collection

Tome 1, Tome 2, Tome 15, tome 17,

38- (=) Les seigneurs de Bagdad  17.7

Brian K. Vaughan, Niko Henrichon, Urban Comics

39- (+) Ma Révérence    17.69

Wilfrid Lupano, Rodguen, Delcourt

40- (=) Holmes               17.69

Luc Brunschwig, Cecil, Futuropolis

Tome 1, Tome 2, Tome 3.

41- (=) Urban              17.69

Luc Brunschwig, Roberto Ricci, Futuropolis

Tome 1, Tome 2,

42- (=) La petite famille  17.67

Loïc Dauvillier, Marc Lizano, Editions de la Gouttière

43- (N) Tokyo Home  17.67

Thierry Gloris, Cyrielle, Kana

44- (=) Anjin-san    17.67

Georges Akiyama, Le Lézard Noir

45- (=) Lorenzaccio              17.67

Régis Peynet, 12 Bis

46- (=) L’Orchestre des doigts      17.65

Osamu Yamamoto, Editions Milan

Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4.

47- (+) Portugal           17.61

Cyril Pedrosa, Dupuis

48- (=) Voyage aux îles de la Désolation   17.58

Emmanuel Lepage, Futuropolis

49- (=) Elmer   17.58

Jerry Alanguilan, Editions Ca et là

50- (=) Moi, René Tardi, prisonniers de guerre au Stalag IIB      17.58

Jacques Tardi, Casterman

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 20:17

Top ACTU BD blancDepuis quelques mois, Un Amour de BD propose un Top de l'actualité trimestriel, basé sur le Top BD des Chroniques de l'Invisible.

 


C'est l'heure du second numéro du "Top ACTU BD des blogueurs".



Top_ACTU_BD_nov2013_dec_2013_jan2014

N°1

Bouncer (T9) "and back"

de Alejandro Jodorowsky et François Boucq, paru chez Glénat (avec une moyenne de 18,66) Lire les chroniques chez Brusselboy, chez Un Amour de BD.

N°2

Blacksad (T5) "Amarillo"

de Juan Diaz Canales et Jaunjo Guarnido, paru chez Dargaud (avec une moyenne de 17,5) Lire les chroniques chez Yaneck (Les chroniques de l'invisible), chez Blogbrother, chez Sin City, chez Un Amour de BD, chez La ronde des post-it.

N°3

Mattéo (T3)

de Jean-Pierre Gibrat, parus chez Futuropolis (avec une moyenne de 17,1) Lire les chroniques chez Un Amour de BD, chez Samba BD, chez Yaneck (Les chroniques de l'invisible), chez Blogbrother, chez Sin City.

N°4

Charly 9

de Richard Guérineau, parus chez Delcourt (avec une moyenne de 17) Lire les chroniques chez Sin City, chez Un amour de BD.

N°5

La Mondaine (T1)

de Zidrou et Jordi Lafebre, paru chez Dargaud (avec une moyenne de 16,66) Lire les chroniques chez Samba BD, chez Yaneck (les chroniques de l'invisible), chez Un Amour de BD.

Quelques précisions

Pas de surprise pour ce deuxième top Actu BD. Les 3 premières places sont trustées par des mastodontes. Le Bouncer (T9) remporte assez haut la main la première place, suivi de prêt par Blacksad (T5) avec près de 3 mois de présence, et Mattéo (T3). la 4ème place est remporté par mon petit chouchou (Richard 9), une très bonne surprise chez Delcourt. Enfin, la 5è place a été rapidement récupérée par La Mondaine (T1) : le nouveau “Zidrou” que la communauté des blogueurs apprécie particulièrement.
Côté éditeurs, Glénat, Dargaud (2 titres), Futuropolis et Delcourt sont les gagnants de ce second "Top Actu BD".
Sur les 100 albums notés et présents dans ce top, les moyennes vont de 20/20 à 11/20. Comme un album ne peut prétendre rentrer dans le classement à moins de 2 notes, les BDs ayant des 19/20 ou 20/20 sur une seule note sont (pour l’instant) hors compétition.
Bien entendu, vous êtes libres de diffuser classement et/ou d’y participer. C’est même fait pour ça !

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 19:51

alice-singe-2.jpgAprès être passé chez les singes, Alice se croyait de retour chez elle. Malheureusement, elle atterrit au pays de nulle part, l'antre du capitaine Crochet. Celui-ci a réussi à capturer Peter Pan, mais ses noirs desseins vont être compromis par Alice... Qui veut toujours rentrer chez elle.

Le premier tome d'Alice au Pays des Singes était une parodie de plusieurs contes. Il se finissait sur Alice qui débarque chez le capitaine Crochet. ce livre se suffisait à lui-même. Les auteurs ont pris le risque de faire une suite.
Tebo exploite de nouveau les personnages de contes. Vous pensiez connaître l'oeuvre de Lewis Carroll, James Mattew Barrie ou d'Edgar Rice Burrough ? Détrompez-vous. En les confrontant tous ensemble on s'aperçoit qu'ils sont restés des enfants, au point de "se chamailler comme des filles" dixit Alice. Heureusement qu'elle est là pour mettre un peu d'ordre. Sans elle, les différents problèmes rencontrés (une potion magique, un kraken et Mère Nature) auraient eu raison des personnages, mais Alice (comme Marie Frisson) ne se laisse pas faire. Si son apparente innocence enfantine ne fonctionne pas, place à la psychologie féminine (revue par Tebo) et personne ne peut y résister. Quant au reste des personnages, on redécouvre avec plaisir le singe et le tigre. Bien que maître (contesté) de la jungle, celui-ci a quelques faiblesses qui vont empêtrer nos héros. Si Peter Pan se rapproche de son personnage originel, le capitaine Crochet ne sait pas vraiment se comporter face à Alice. Gentillesses et Méchancetés ne seront d'aucunes utilités !
Quant à Nicolas Keramidas, son trait rond explose les cadres de la page (double-page, pleine page) et explore les différentes possibilités de lecture. Des prouesses techniques qui jouent avec notre lecture, sans la gêner. Les différents design des personnages sont soignés, qu'ils soient monstres ou héros. Quant à Dame Nature, on ne l'a jamais vue aussi envahissante ! Si tout ce monde est bien visible, c'est aussi par les couleurs de Lyse Tarquin et Florence Torta. On ressent les différents décors (jungle, océan, etc), les personnages sont bien identifiés.

Prouesse technique et narrative, le deuxième livre d'Alice au Pays des Singes est une réussite. Petits et grands lecteurs y trouveront leurs contes/comptes. Vivement le 3ème ?

ALICE AU PAYS DES SINGES LIVRE 2
AUTEUR : TEBO
DESSINATEUR : KERAMIDAS
COLORISTES : LYSE TARQUIN/FLORENCE TORTA
COLLECTION : HUMOUR BD
EDITIONS : GLENAT

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 13:38

quatre-soeurs-enid.jpgA la Vill'Hervé, les cinq soeurs Verdelaine ont toujours des mésaventures. D'Enid la plus jeune, à Charlie qui règne sur ce petit monde, en passant par Hortense la coquette, le quotidien est toujours plein d'aventures, sous l'oeil veilleur de leurs fantômes de parents. Sauf que, depuis peu de temps, un étrange cri se fait entendre. Pour rajouter à ce mystère, une nouvelle habitante arrive : Colombe... Et le quotidien va (encore) être chamboulé.

Narré par la plus jeune des cinq soeurs, Enid, ce tome (précédemment paru aux éditions Delcourt) est un délice. A travers le quotidien des soeurs Verdelaine, on retrouve un parfum d'enfance enfoui quelque part dans nos souvenirs. Les chamailleries entre fratrie, les secrets, les amours et les trahisons. Si Enid est la narratrice, les soeurs en sont les héroïnes dans cette adaptation  sympathique, aux dialogues ciselés. Avec son dessin rond, ses planches qui reflètent les livres d'enfance et les couleurs pastels qui rehaussent le graphisme, Cati Baur a su trouver le ton juste. Les auteurs (Malika Ferdjoukh et Cati Baur) ont travaillé ensemble pour ce premier tome. Un miracle d'adaptation comme il en arrive rarement.

 

Avant d'être une série en bande dessinée, Quatre soeurs est une série de livres de L'Ecole des Loisirs. Mélangeant chronique familiale, adolescente sans pour autant oublier l'aventure, les quatre tomes n'ont pas été adaptés, jusqu'à ce que Cathy Baur lance le projet. Plusieurs signes du destin ont fait que les auteurs se sont rencontrés (voir en fin d'album).

QUATRE SOEURS T1
AUTEURS : MALIKA FERDJOUKH ET CATI BAUR (D'APRES LA SERIE DE MALIKA FERDJOUKH
DESSINATRICE : CATI BAUR
EDITIONS : RUE DE SEVRES

Logo BD Mango bleu

Repost 0
Published by Hervé - dans Bande dessinée
commenter cet article